Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Michael Rodriguez

Michael Rodriguez

Question du lundi soir?

Son sourire …
C’est ce qui m’a le plus frappé chez elle, en premier. Allure austère, vêtue classiquement, cheveux mi longs, blonds châtains, son visage n’avait rien d’extraordinaire, son corps plutôt menu ne laissait pas espérer une plastique de rêve …. Mais son sourire ………
« ….69…. », il est des hasards, qui a bien y réfléchir, font quelque fois sourire. Le numéro qui venait de s’afficher sur l’écran était le mien.
Ce bureau de poste, je le connaissais bien, y venant régulièrement pour compléter ma collection de timbres.
« …Vous êtes nouvelle Mademoiselle? … » osais-je.
Sans lever les yeux, elle me répondit
« …Non, en remplacement …, c’est pourquoi? »
Je lui tendis donc l’avis de recommandé que je serrais dans ma main. Sa peau frôla la mienne, créant entre nous une petite décharge électrique due sans doute à ce phénomène d’électricité statique connu.
Ceci eu pour effet de lui faire lever la tête. EN SAVOIR PLUS >>>




Elle me regarda et sourit …. Ce genre de sourire derrière lequel on peut tout imaginer, on peut tout rêver, on peut tout croire … Elle n’était pas belle, elle était délicieuse, adorable, charmante, envoûtante ….
« …Vous m’attendez? Je reviens …» me glissa-t-elle
J’eus pendant 10 secondes, l’impression d’être seul avec elle dans une chambre, prêt à découvrir ensemble les joies de la promiscuité nocturne, et qu’elle me demanderait de l’attendre pendant qu’elle serait allée se préparer à de probables étreintes.
Je la regardais partir, détaillant sa démarche, scrutant le mouvement de ses fesses saucissonnées dans un jean taille basse qui laissait deviner sur le bas de son dos un de ces tatouages à la mode …
Elle revint au bout de trois minutes et je put à nouveau la détailler, de face. Son nombril était décoré d’un petit bijou qui irisait sous les lumières du bureau de poste.
Sa petite poitrine balançait sous son chemisier jaune,
qui laissait apparaître la pointe de ses seins dressés, sous le tissu réglementaire ….
Elle se pencha sur le guichet, offrant à ma vue son décolleté qui me confirma qu’elle n’était pas une adepte de la mise en cage de ses atouts … Son sourire ….
Elle me dit : « …Je m’excuse, pouvez-vous venir m’aider, votre colis est en haut d’une étagère, et je ne peux pas l’attraper, je suis désolée …. » Moi non, pensais-je …
Elle ouvrit une petite porte et m’invita à la suivre. Une fois arrivé dans la réserve, je constatais qu’il y régnait un fouillis indescriptible.
« …C’est là haut … vous pouvez me porter pour que je l’attrape? »
Je la pris donc dans mes bras, en me plaçant derrière elle. Quand ceux-ci se refermèrent autour de sa taille, elle se plaqua contre moi et commença à frotter sa tête sur la mienne. Elle sentait bon … Sans que je me rende compte de quoi que ce soit, elle fit glisser son jean à ses pieds et commença à frotter ses fesse qu’elle avait nues, sur le bas de mon ventre,
faisant naître en moi une envie que je ne pouvais plus dissimuler …
« …J’ai peu de temps, faisons vite … » me glissa-t-elle à l’oreille en enlevant son chemisier. Une fois nue, elle me débarrassa très vite de mes habits et vint se recoller à moi, de dos. Elle prit mes mains et les posa sur ses petits seins.
« …Tu les trouve comment?. »
« …tendus … » dis-je
« ….mais il n’y a pas qu’eux de tendus … » dit-elle.
Puis, elle se pencha en avant, offrant à mon désir ses fesses rondes et chaudes…
« …Dépêche toi, j’ai envie … » dit-elle dans un souffle
La peur d’être surpris, l’excitation de la situation, donnaient un sentiment spécial à cette scène
….sentiment de devoir faire vite, sans prendre le temps de la découverte, moments si précieux ou l’on s’apprivoise, se dompte, moments ou l’attente créé cette sensation si agréable du plaisir en instance …. Mais, là, pas de tout ça, une seule envie, fugace, rapide, comme un moment que l’on sait déjà trop bref, déjà trop court, ….
Prendre dans l’urgence ces cinq minutes de plaisir sans se poser d’autres questions, sans avoir d’autre attente que celle du moment à venir ….
Je posais mes mains sur ses hanches et l’approchait délicatement de moi. D’un coup de rein, elle vint s’empaler sur moi, comme un combattant sur le javelot de son adversaire, violemment, sans aucune hésitation, sachant sa cause perdue et déjà convaincue de s’abandonner à ce moment de douce violence …
Je me retins de pousser un petit cri de douleur …. Elle agitait ses hanches en une curieuse danse qui lui arrachait du fond de la gorge des petits cris de plaisir, on aurait dit un poisson pris à l’hameçon du pêcheur, secouant la tête, balbutiant des mots aux consonances étranges …. J’avais presque mal, la tenant avec difficulté de mes deux mains …. Cette légère douleur avait un goût presque indécent de plaisir, elle était en train de me faire découvrir des sensations nouvelles …
Cela dura deux minutes, puis elle se retira tout aussi violemment et posa sa bouche sur mon sexe en feu qu’elle apaisa en quelques baisers savamment posés, le libérant ainsi du plaisir qui était en lui …
Elle se releva, la bouche entrouverte, un large sourire éclairait son visage …. Elle posa sur mes lèvres un baiser salé, et me dit :
« … Dépêche toi, habille toi … »
Nous repassâmes au guichet, elle me tendit mon paquet, et me dit
« …Merci de votre aide… » assez fort pour que ses collègues l’entendent bien …
«. De rien … » répondis-je l’air un peu hagard ….
Aujourd’hui, quand je vais au bureau de poste, et que le compteur affiche « …60…. », je fais demi tour ….
:-))
un lundi qui ressemble quand même à un lundi. les habitudes rendent fidèle parfois.
des bisous.
moi chui invité? la distance ne me gene pas, je ramene un bon cabernet.
ah la sal.petite cochonne tiens.
puanise Kam c'était du vite fait bien fait.
comme dh'ab tu m'envoie l'adresse hein?
Salut à Toi, mon ami,.ROI de nos Dames.électron libre de leur corps.excitateur démoniaque de leur besoin de luxure!!!!!
Ou es-tu encore allé traîner tes chausses pour nous revenir avec cette aventure postillonne?.comment as-tu pu te faire emballer aussi vite TOI, si prudent au départ, serais-tu comme Moi?.égaré, dès que tu vois, ou que entre aperçois un bout de dentelle entre deux beaux haut de cuisses, ou perdu par le galbe d'une poitrine qui ne demande qu'a éclater à l'air libre, ou bien tomber sous le charme de deux yeux te racontant en un regard tout ce qu'il y a derrière de cataclysme charnel, le tout couvert par un sourire éclatant de bonheur!!!
Si tu es comme moi, tu as tout çà en TOI, tu n'as pas encore fini, de raconter combien nous les aimons!!!!
Bonne chance pour les récits à venir
Ton Ami!
Ouaich! Quelle émotion!

 

VOUS AIMEREZ AUSSI :

 

  • Anti-Acné . Le beurre de karite est-il comedogene ? Qu'est-ce qu'une huile comedogene ? Comment bien utiliser le beurre de karite pour le visage contre l'acne ?Le beurre de karite est connu pour hydrater les peaux seches et sensibles. Mais savie
  • Régime santé méditerranéen de 7 jours Le regime cretois ou mediterraneen est un regime sante pratique autour de la Mediterranee. Adoptez le regime grec, pour une semaine au moins, grace a notre plan repas mediterraneen de 7 jours. . Les personnes âgées souffrent plus de
  • Adriana Lima Welcomes Daughter Valentina Adriana Lima is known for her sultry strut on the catwalk as a Victoria's Secret Angel, but the superfit Brazilian model, who split from her ex-husband, Marko. Together with the 7-year-old Valentina and 4-year-old Sienna Adrian flew to Montenegr
  • Mamans solos . Parent Solo. 9 758 J’aime · 143 en parlent. Parent-solo.fr rassemble les papas et les mamans des nouvelles formes de familles : monoparentales,.La precarite des familles monoparentales s'est invitee dans le Grand debat. En att
  • Derniers refuges pour 2008? Un oeuf?Une boite?YQR?Et oui, faut voter! ET y'a pas la SPA!
  •  
  • Bonjour à vous. J'ai vécu quelque chose de terrible en amour l'an passé, et depuis ce temps, je ne ressens plus rien pour personne, je les vois normales, je ne ressens plus de petites ''étincelles'' pour personne. Je trouve ça très triste. J'ai peur J'ai peur de ne plus rien ressentir pour un homme?
  •  
  •  
  • La pudeur,qu'en pensez vous? je suis trés pudique,j'ai peur de me montrer nue,et pourtant je ne crois pas etre si moche,est-ce l'éducation que m'ont donnés mes parents?j'ai été marié pendent 8ans et mon ex mari ne m'a jamais vu nue,je dormais prés de lui toute habillée, dites m EN SAVOIR

41454.45317.9386

LES PLUS LUS
Retraites: Édouard Philippe affirme sa \"détermination totale\" à mener la réforme | AFP Extrait

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article